AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WALLACE&ASAPH ❝ obsession funeste

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: WALLACE&ASAPH ❝ obsession funeste   Mer 1 Oct - 17:50


Obsession funeste

Quand il comprit qu'il n'avait aucune chance avec ses informateurs à présent, il déversa son paquet de feuilles sur le bureau d'un mouvement brusque du bras.

L'animalerie ? Ils envoyaient ce genre d'hybrides ailleurs. L'abattoir ? Pas un seul condamné n'attisait la curiosité d'Asaph. Les laboratoires ? Ils n'en sortaient jamais des comme ça, ou alors ils remplissaient sa collection de bocaux de foetus morts-nés, de double-têtes et d'embryons mal conçus, mais jamais rien qui ne fût alors "vivant".

Et cette maison puait la Mort. Cette maison faisait revivre en lui des souvenirs qu'il préférait oublier, de gens qu'il ne verra plus jamais, de visages enterrés. Et cette horloge qui toujours, lui rappelait que d'autres étaient à venir. Qu'un jour lui aussi tomberait et qu'il était déjà sur la liste. On dit que la mort est une maladie qui s'attrape à la naissance. Ils ont raison.

Plus que tout au monde, il avait besoin d'un nouvel hybride. D'un hybride particulier, d'un bossu s'il le fallait, d'un borgne, d'un manchot. Quelque chose qui bougeait, mais qui bougeait de travers. Quelque chose qui marchait, mais jamais comme on ne l'aurait imaginé. Quelque chose de vivant. Qui savait prononcer des mots, voire même des bruits. Quelque chose de plus que cet autre hybride, que les exterminateurs avaient alors dû ramasser dans le quartier.

Comment avait-il fini, celui-ci, d'ailleurs ? Ah, oui. Il s'en rappelait à présent. Il se releva en se remémorant sa vive discussion avec le directeur de l'animalerie, la façon dont ce dernier étouffait ses excuses dans la graisse qui lui servait de double-menton. Il ramassa un premier dossier, replaça les quelques feuilles éparses à l'intérieur. Il revoyait déjà le vendeur, encore débutant, se prendre les pieds dans les escaliers pour pouvoir rembourser Nakamura, bien que ce ne fût alors pas la totalité de ce qu'il avait payé.

De toutes façons, il avait récupéré la corne sur le visage de l'hybride. Celle-ci valait bien plus d'or que tout ce qu'ils auraient pu lui donner. Il l'avait alors affiché comme un trophée dans son grand salon, comme une menace pour tous ceux qui entreraient alors avec des attributs animaux. Il les rassurait de suite alors, les assurant qu'ils étaient faux, de contre-façon grotesque et bien que certains se doutaient de la vérité, aucun d'eux ne posa alors la question.

Le second dossier sur son bureau, qui, lui, avait été éventré par le coup violent, contenait tout un tas de fiches les plus inutiles les unes que les autres, de responsabilités dont on l'avait encombré dans sa recherche, de fiches de paye et de... tiens. Un C.V. Il était vrai qu'il fallait qu'il y réponde positivement, en sachant pertinemment qu'il pourrait alors l'engager à prix moindre. Un étranger. Ils étaient si faciles à duper. Et affreusement avides d'argent.

Mais pas aujourd'hui. Non, décidément, non. Il avait besoin de sortir. D'avoir un hybride, impérativement. D'avoir un hybride. Oh, il en rêvait presque. Aussitôt, il délaissa ses paperasses ennuyeuses derrière lui, ramenant son grand manteau de flanelle grise contre son pull sombre, appréciant l'intérieur doux des manches en y passant ses mains. Il plongea ces dernières en ces poches, avançant dans un bruit de talons sur son sol récemment lavé et en sortit son téléphone - qu'on aurait pu presque confondre à une tablette ! Il semblait mesurer un demi-bras et quand on le prenait en mains, la légèreté de l'appareil nous semblait surnaturelle.

Ses contacts passèrent à l'inventaire, comme parfois il demandait à ses collègues de faire celui des stocks. Il supprima ceux qui ne lui servaient alors plus à rien. Natasha, une jeune femme qui avait l'espoir d'un jour être un peu plus qu'un contact dans une liste ? Supprimée. Vince, le directeur de l'animalerie qui l'avait alors remboursé à près de cinquante pour cent de son achat ? Supprimé. Asaki, cet homme prometteur mais qui pourtant, ne faisait que l'harceler de SMS au matin ? Supprimé. Et cet homme-ci. Et cette femme-là. Et celui-ci. Puis celui-là. Et... ah.

Son doigt avait failli glisser à l'instant, il avait presque failli le supprimer. Mais une fois en bas de ses escaliers, dans le long couloir éclairé, il s'arrêta, observant longuement le prénom en majuscules. "WALLACE BUKOVSKI". Un russe, certainement. Un enfant de l'Est, comme on en fait pas deux. Mais surtout un exterminateur. Il n'était pas allé chercher d'informations auprès des exterminateurs, si ?

Il hésita. Peut-être refuserait-il alors. Peut-être était-il un homme droit. Enfin, qu'est-ce donc qu'être droit, lorsque l'on demande simplement le nom d'objets qui n'en ont pas ? Alors aussitôt, il rédigea un SMS de quelques lignes, sans grand discours, sans fioriture. Quelque chose qui allait droit au but. Peut-être alors pourrait-il s'allier plus sincèrement suite à une entrevue et avoir quelqu'un qui alors, pourrait lui fournir ce qu'il voulait... avec une chance d'être loyal.

Et Dieu qu'il avait besoin d'un hybride.

Spoiler:
 



Wallace Bukovski


C'est Wallace, des exterminateurs. En cas de problème, m'appeler à ce numéro.
September 29th, 10:49

Si un message est trop long, passez votre doigt par-dessus !

Bonsoir Wallace.

C'est NAKAMURA Asaph, le maître de l'hybride perturbateur. Je ne vous contacte pas pour lui aujourd'hui, mais pour les propres hybrides que vous connaissez.

En effet, il ne vous aura pas échappé que je suis intéressé par les hybrides aux incarnations rares, aux pathologies insolites et autres étrangetés. Ainsi, je me questionnais sur votre expérience et me demandais si vous-même aviez déjà eu affaire à ce genre d'hybrides et si, par hasard, vous sauriez où je puis m'en procurer.

Bien sûr, je ne vous demande pas de me répondre simplement par bonté de coeur. J'ai besoin de quelqu'un capable de m'informer sur ce genre d'hybrides et je serais capable d'y mettre un certain prix, que ce soit moi-même par des informations sur des hybrides rebelles ou de l'argent brut.

Cordialement,
NAKAMURA A.
19:38


Rédigez un message...


Revenir en haut Aller en bas
 
WALLACE&ASAPH ❝ obsession funeste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Farrakhan corrige Wallace à 60min
» Funeste [Mercenaire & Roublarde]
» Un message funeste
» Funeste adage que celui des ailes de la perdition [pv Ever Alice Redbird - Yukiji Harséïs - Aoyuki Tatsuki]
» Les ailes noires, telles une vision funeste se déploie [Marie Turner]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rps-
Sauter vers: