AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Te souviens-tu ? < PV NOMAD>

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Te souviens-tu ? < PV NOMAD>   Sam 27 Déc - 21:15


FEAT. NOMAD
Te souviens-tu ?


Assise là depuis une bonne dizaine de minutes à siroter gracieusement une boisson gazeuse offerte, elle attendait son colocataire. Lui qui était ponctuel, il fallait toujours qu'Eather joue à la plus forte pour arriver avant lui. La fierté des deux étaient démesurés lorsqu'elles étaient réunies, personne ne pouvait le nier. Lorsque la clochette retentit, elle se tourna vers un jeune homme à la chevelure longue. Elle invita alors ce dernier à s'asseoir à une table, toujours en sirotant son verre.

Ce bar lui rappelait tellement de souvenir que son regard se perdit les yeux de son ami.

- - - - - F L A S H - B A C K - - - - - -


Assise contre un mur, elle sentait de large poings s'affaler sur sa gorge, son ventre, son menton ou son nez. Les coups étaient douloureux mais elle ne pouvait broncher, après tout, elle était en faute. Comment en était-elle arrivé là ? Elle avait joué avec des flemmes, qui finalement lui avait brûlé les doigts.

Eather, jeune hybride doté d'oreille de cochon était assise à un bar. Attendant la venue d'un homme avec qui elle avait l'habitude de passer certaines soirées, elle jouait avec ses cheveux rosâtre. La clochette de la porte retentit et notre cochonette tournait son regard en sa direction. Un homme en costume, plutôt de grande taille venait d'entrer. C'était lui, ce fameux invité qu'elle guettait. Il prit place à ses côtés et un dialogue entre eux commença. C'était ainsi, tous les soirs dans ce même bar avec des hommes réguliers mais qui ne venaient jamais en même temps. Elle jouait avec ces derniers mais ne les détestait pas, bien au contraire, Eather devait simplement se "moquer" d'eux pour avoir un peu d'argent et manger ne serait-ce qu'un petit bout de pain. Fort heureusement, ils lui donnaient bien plus qu'elle ne le voulait et pouvait s'offrir quelques autres plaisirs. Elle avait eu de la chance d'avoir eu une éducation, sinon elle aurait sans doute dû se prostituer pour arriver à ses fins.

Un soir, alors qu'elle était vêtue d'un long pull noir et socks hautes, elle attendait devant le bar. Un homme à l'allure moins élégante mais aux moyens tout aussi prononcés, s'arrêta en voiture devant elle pour lui donner une liasse de billet. Alors qu'elle s'inclina pour le remercier de tout son être, elle se mit à marcher pour aller vers son hôtel habituel. Soudain quelqu'un attrapa son col et elle fut violemment projetée contre le mur. C'était cet homme un costume. Il semblait la dévisager, puis soudain elle sentit un regard plein de mépris.

- Alors c'était ça. Ton petit manège ne marchera plus avec moi. Je pensais que tu m'appréciais, que tu n'étais pas comme ses femmes qui cherchaient de l'argent. Mais tu n'es pas plus différente qu'une vulgaire prostituée.

- Cela ne veut pas dire que je ne vous apprécie p...


Il ne lui laissa pas le temps de terminer qu'un premier coup choqua sa joue. Puis un second, un troisième,et finalement son corps entier fut recouvert d'une douleur insupportable.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Eather secoua sa tête afin de sortir de ses pensées. Sans l'avoir remarqué elle portait les mêmes vêtements que ce soir-là. Coïncidence ? La suite de la soirée allait le dire. Cette fois, une chose était sûre, elle n'était pas en train de jouer avec un "client" mais était avec une compagnie qui lui était agréable. Elle lui demanda d'ailleurs à voix basse :

- Que veux-tu boire, Nomad ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Te souviens-tu ? < PV NOMAD>   Dim 28 Déc - 12:26


FEAT. EATHER
Te souviens-tu ?


La petite Eather. Je pouvais voir sa silhouette par-delà la grande fenêtre qui me séparait encore de l’intérieur du bar. Je voyais ses cheveux aussi vibrants de couleurs que les miens, je voyais sa délicate position et le verre entre ses doigts. Dès que je la vis, un sourire naquit sur mes lèvres, obligeant le réconfort de s’imposer à mon cœur. Elle était ma famille, mon unique domicile. En son cœur, j’avais de l’importance, largement plus que des amants, que des frères et sœurs de sang ou que des parents. Nous nous étions choisi. Nous étions une famille reconstituée, deux personnes qui avaient besoin de l’un et de l’autre pour survivre et qui avaient fini par se retrouver au détour d’une ruelle.



- - - - - F L A S H - B A C K - - - - - -



Sa lèvre avait éclatée. Je pouvais voir le sang couler contre son menton, les goûtes fuir jusqu’au sol comme si elles fuyaient la violence du pauvre type malmenant la jeune fille devant lui. Le rouge carmin était suffisant pour moi. Je m’étais déjà élancé, envers et contre tous, entrant dans cette ruelle de ma stature imposante, de mon pas tranquille.

- Hey oh mon ami, j’te conseille de revenir d’où tu viens et de faire comme si t’avais rien vue. Cette pute n’en vaut largement pas la peine, crois-moi.

Sa voix m’agressait, le ton qu’il employait et surtout, le titre qu’il avait donné à la touffe rose qui semblait sonnée pour le moment. Je ne regardais qu’elle, pas besoin de me gâcher la vue avec la laideur de cet humain ridicule qui se croyait permis de battre une hybride. Je venais de le reconnaître à ses adorable petites oreilles, là, juste sur le dessus de sa tête échevelée par les coups. Houla. Ça devenait personnel pour moi. Je continuais d’avancer, ne la quittant pas des yeux, ne disant rien, ne laissant rien paraître sur mon stoïque visage.

- Mec, t’es sourd ? Tu ferais mieux de foutre le camp, j’ai largement de quoi payer pour te foutre dans la merde, tu comprends ? Je suis pas n’importe qui ! Fous le camp j’te dis !

Trop tard. Mes jointures craquaient déjà contre son nez qui lui céda sous la force de ma musculature hybride. Je crois que le son m’a fait sourire. C’était satisfaisant, presque jouissif de lui en foutre une, de lui faire fermer sa grande gueule de bourgeois. K.O. au premier coup, je n’en doutais pas. Un homme comme lui ne peut me faire compétition. J’attrapai donc la jeune hybride, l’emportant avec moi sans lui poser de question, sans lui demander si elle voulait me suivre. Je ne lui aurais pas donné le choix de toute façon, je devais panser ses blessures.



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



Dès que j’ouvris la porte, son regard se posa sur moi et j’en souris. Quel réconfort, c’était chaque fois pareille. Cette gamine me faisait du bien, elle me rappelait ce qui était fragile, me laissait croire à une nouvelle famille, à une monde où j’avais le droit d’exister.

- Une bière, comme d’habitude.

Je me posai devant elle, à cette table qu’elle avait choisie pour nous, retirant mon lourd manteau et attrapant l’élastique à mon poignet pour remonter ma flamboyante tignasse et libérer mon front et mes épaules. Ce n’est qu’alors que je remarquai sa tenue vestimentaire. Il n’était pas rare de la voir vêtu ainsi, mais d’avoir songé à notre rencontre juste avant et par le fait même de ce pull, ça avait quelque chose de marrant.

- Tiens, je pensais justement au jour où j’ai fait de toi mon esclave à tout jamais. Tu portais ce truc, non ?

Petite touche d’humour un peu rouillée, fallait m’excuser. Il n’y avait qu’avec elle que je me le permettais. Je n’avais jamais été un homme dont l’humour était remarquable, je ne prenais que rarement le temps de m’amuser ou de juste me reposer. Vivre en fugitif ne m’avait pas aidé à exploiter le rire, d’ailleurs. Peut-être que c’était un peu pour ça aussi que je tenais tant à Eather. Elle m’apprenait à rire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Te souviens-tu ? < PV NOMAD>   Lun 29 Déc - 12:17


FEAT. NOMAD
Te souviens-tu ?



- - - - - F L A S H - B A C K - - - - - -


Elle était là. Accrochée à l'épaule d'un homme qu'elle ne connaissait pas. Elle se laissait porter, de toute façon bien trop faible pour se débattre. Elle tentait de pleurer silencieusement mais c'était loin d'être une réussite. Pourquoi était-elle en larme ? Parce qu'on avait touché sa fierté mais surtout les coups qu'on lui avait donné était loin d'être des caresses douillettes. Fort heureusement, si l'on entendait ses larmes, on ne pouvait les voir. Ses longs et épais cheveux rose cachaient grandement son visage.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


- Une bière, comme d'habitude.

Eather hocha la tête et interpella un serveur pour lui demander deux bières. Elle se tourna ensuite vers son fidèle ami avec un large sourire. Il était inutile d'ajouter que ce mustang lui était important, il ne suffisait que de sa présence pour lui décrocher la plus belle des pubs pour dentifrice.

- Tiens, je pensais justement au jour où j'ai fait de toi mon esclave à tout jamais. Tu portais ce truc, non ?

- Le jour où je serais ton esclave, je t'en ferais baver. Rétorqua-t-elle en plissant le nez. Elle abordait toujours ce sourire qui ajoutait à la phrase un aspect humoristique. Hum oui, je crois. Je ne sais plus... Avoua-t-elle.

Un serveur revenait un plateau pour leur déposer les deux bières. Elle le remercia et commença à siroter la sienne.

- Ah cette nuit-là. Il s'en est passé des choses... Je me souviens ta tête de merlan fris lorsque je t'ai balancé mon nom sans rien dire d'autres. Tu m'as fait tellement rire après coup.


- - - - - F L A S H - B A C K - - - - - -

Assise sur une chaise, elle ne parlait plus. Elle ne savait déjà pas quoi dire mais surtout elle était beaucoup trop occupée à ne pas hurler de douleur. Tandis que cet homme lui débarbouillait le visage de son sang, elle le regardait. Pourquoi l'avait-elle sauvé ? Elle ne le connaissait absolument pas. D'une certaine façon, elle s'attendait à un mauvais coup du sort et quelque chose de pire lui arrive. Cependant ce ne fût pas le cas.

Tandis qu'il lui mettait du désinfectant et quelques pansements sur les blessures les plus profondes, elle murmura simplement :

- Eather.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Te souviens-tu ? < PV NOMAD>   Dim 4 Jan - 10:00


FEAT. EATHER
Te souviens-tu ?

Un sourire effleura mes lèvres à ses paroles. Toujours aussi mordante. Eather était du genre à ne pas trop réfléchir avant de laisser passer ses pensées. Elle ne sembla pas aimer les filtres et ne retenait jamais l’option de se taire. Mais au fond j’aimais bien cela. Elle animait ma vie, la rendait moins morne. Depuis la mort de Kathleen, elle était ma seule compagnie, l’unique amie de confiance qu’il me restait dans ce monde hostile aux hybrides.


- - - - - F L A S H - B A C K - - - - - -


Assise sur la chaise de mon ordinateur, elle regardait devant elle, me lançait parfois des regards. Elle semblait curieuse et timide à la fois. Je pouvais sentir la frustration qu’elle ressentait d’avoir été battu par un homme malgré son mutisme. Je le voyais à ses poings serrés sur ses cuisses, à ses larmes qu’elle retenait tant bien que mal. Quelques minutes passèrent. Dans le silence le plus total, je balançai ses cheveux vers l’arrière pour désinfecter les endroits où les coups violents avaient fait des entailles, les pansant tranquillement. Une fois sa lèvre soignée, je me retournai pour prendre un autre pansement et en relevant les yeux vers elle, j’eus une belle surprise.

- Eather.

Sur le coup, je restai de marbre. Je la fixai un sourcil relevé, avant de finir par lui sourire doucement. Et bah elle était pas muette, on pourrait causer.

- Nomad.

Dis-je finalement, avant de laisser planer un nouveau silence. J’hésitai un moment, conscient que ma question pourrait être mal prise alors que la petite venait à peine d’être malmenée par un homme.

- Si tu pouvais retirer ton pull, je voudrais vérifier que tu n’aies pas de blessures nécessitant un saut à l’hôpital.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


- Merlan frit ? On doit pas avoir le même souvenir de ce moment. Je ne me souviens pas avoir agit en crétin.

Je rigolai un peu, portant la bière à mes lèvres pour en boire quelques rasades satisfaisantes, avant de la poser devant moi de nouveau. Mon regard fit lentement le tour de la salle. Une vilaine habitude que de toujours évaluer mon environnement pour m’assurer qu’aucun exterminateur ne soit à mes trousses. Hors de question de perdre ma couverture ou pire encore, d’entraîner ma jeune amie dans quelque chose de bien pire qu’un homme frustrée cherchant à la couvrir de coups.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Te souviens-tu ? < PV NOMAD>   

Revenir en haut Aller en bas
 
Te souviens-tu ? < PV NOMAD>
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rps-
Sauter vers: